11 janvier 2015

Et si ça n'était pas à cause des caricatures ?


Je me permets de traduire, sans la permission de l'auteur qui je l'espère m'en pardonnera, cet article de Michael Deacon, qui appelle à réflexion et avec lequel je suis somme toute plutôt d'accord (merci à Laura Ingalls 2.0 de l'avoir porté à ma connaissance).

« Voici une théorie. Les terroristes ne sont pas offensés par les cartoons. Pas même par ceux qui se moquent du prophète Mahomet. Ils se fichent des caricatures. Pour ce que j'en sais, ils se fichent même également du prophète Mahomet.

En fait, ils font juste semblant d'être offensés par les cartoons, c'est juste un prétexte pour assassiner des gens. Des meurtres si horribles, sous un prétexte à ce point non-occidental que les non-musulmans – aveuglés par le deuil et la rage – se retournent contre les musulmans. Les accusent. Les persécutent. Brûlent leur livre saint, attaquent leurs mosquées, les menacent dans la rue, demandent qu'on les expulse du monde occidental. Des actions qui, à leur tour, effraient les musulmans occidentaux, les isolent, les ostracisent. Et finalement les conduisent à soutenir – et même à rejoindre – les terroristes.

Résultat des courses : les terroristes renforcent leur armée en vue d'une guerre civile qu'ils entendent pousser les non-musulmans à provoquer. Dans notre innocence blessée, nous persistons à penser que tout cela concerne vaguement les cartoons. En pensant que les terroristes « gagnent » si nous renonçons à reproduire ces cartoons, et « perdent » si nous les reproduisons. Comme si, en ce moment même, les leaders terroristes occidentaux étaient secrètement en train de gémir, angoissés et incrédules, parce que les caricatures ont été reproduites ce matin par plusieurs journaux européens. (« Ô désastre ! Notre plan s'est retourné contre nous d'une manière que nous n'aurions jamais pu envisager ! L'encre est réellement plus forte que les Kalashnikovs ! Les caricatures nous ont encore battus ! »)

Dans l'absolu, je doute que cela soit vraisemblable. Je doute que les terroristes ne « gagnent » si nous renonçons à reproduire des cartoons. Je pense que les terroristes « gagnent » si nous nous mordons à leur hameçon... et si nous nous mettons à haïr les musulmans.

Tout ceci ne concerne pas les caricatures. C'est au-delà de la caricature. »

6 commentaires:

Isabelle Janvier Conteuse Comédienne a dit…

matière à réflexion. Merci Sha".

ella a dit…

Oui bien sûr. Une poignée de "va-t-en guerre" enrôle de pauvres bougres sous n'importe quel prétexte, parce que ce n'est pas cher, ils ont entrepris une guerre contre l'occident, lever une armée leur coûterait bien plus. mMis on peut quand même se poser la question de la fragilité de ces jeunes hommes, quelque part notre éducation a foiré, l'accueil de ces populations que nous avons parquées, méprisées est responsable de ce gâchis. A nous d'en tirer les conséquences.

Marie Dhollande a dit…

Je crois aussi que les caricatures ne sont qu'un prétexte. Le but est une prise de pouvoir. Une "banale" prise de pouvoir qui n'en a que faire d'un dieu quel qu'il soit. Se renseigner sur la réalité historique des "Frères Musulmans" ... Ces "intégristes" ne sont que des bras armés facilement manipulables, crédules, incultes, sans capacité d'analyse. Les religions ont toujours été bien "pratiques" pour asservir les hommes !

Val Demonac a dit…

Clairement.
+1000

Loïc Hougnon a dit…

Fais gaffe; ça frôle la théorie du complot que tu décris si souvent ces derniers temps... :p

Val Demonac a dit…

Pas mieux.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...