18 octobre 2012

Les moustiques ne voudront pas écrire

Sur le mur de ma classe, il y a un shoutometer (« hurlomètre »), qui se remplit peu à peu au fur et à mesure que les enfants crient exagérément. Lorsque le shoutometer est plein, tous doivent écrire dix fois « I will not shout like a maniac! » durant la récréation.

Bon... On fait comme on peut : la discipline n'est pas mon meilleur atout en tant qu'enseignant... N'empêche ça marche...

Ce matin, plusieurs élèves se sont plaints d'avoir été piqués par des moustiques, aussi ai-je déclaré qu'ils devaient non pas tuer les moustiques qui volaient dans la salle de classe, mais les capturer et les conserver prisonniers de leurs poings fermés jusqu'à la récré. Alors, les insectes seraient tenus d'écrire dix fois « Je ne piquerai pas les enfants ! ».

Et là, avec le plus grand sérieux du monde, Billy, quatre ans, m'a regardé de ses grands yeux désolés et m'a annoncé : « Mais... teacher... les moustiques ne voudront pas écrire : lorsqu'on ouvrira nos poings, ils s'envoleront ».

Ah...

Bon...

Tant pis...


Billy (photo de Nia)

6 commentaires:

Élaine Germain a dit…

Excellent!!!

Patatartiner a dit…

Hé, hé, les mots d'enfants resteront toujours d'une implacable logique emplie de poésie !

L'itinérante a dit…

;-)

le collectif tousseul a dit…

CHOUPEEEEEETTTTE!!!!!!!

Marie Dhollande a dit…

Un évident manque de bonne volonté ... Et tout ça pour quoi, je vous le demande ? Pour "voler" ? Décidément, ces moustiques ont tous les défauts.

Lydie Prevost a dit…

Lucide ces enfants !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...