30 janvier 2013

La réhabilitation de Nicolas Sarkozy ?



D'abord, je dois redire que je n'ai jamais été fan de la présidence de Nicolas Sarkozy que j'ai trouvé « puante » pour l'essentiel ; et que si j'avais voté l'année dernière, je n'aurais jamais voté pour lui. Pour autant, derrière la diabolisation ambiante, je me suis toujours efforcé de ne jamais oublier que cet homme n'est précisément qu'un homme parmi les hommes, avec ses convictions et ses carences. J'ajouterai pour le principe que je n'ai jamais non-plus pris position quant au globi-boulga palestino-israëlien, qui me fatigue plus qu'autre chose et qui me semble trop complexe pour désigner des gentils et des méchants (ils sont, en fait, TOUS méchants !).

Ce qui m'intéresse aujourd'hui, alors que Sarko n'est plus chef d’État, c'est cette « anecdote » rapportée par les médias, selon laquelle il a été rémunéré cent-cinquante-mille euros pour une intervention de quarante-cinq minutes auprès de l'élite juive suisse, et a fait scandale en critiquant le comportement d'Israël vis-à-vis de la Palestine. Rappelons que de manière générale, critiquer Israël est davantage assimilé à une position de Gauche franco-française que de Droite pro-américaine. Pourtant, fort de son salaire scandaleusement élevé (ça fait frémir : plus de dix ans de smic pour une demi-journée de travail mais après tout, si des gens étaient assez cons pour me payer cette somme, je l'accepterais volontiers et vous aussi !), Nicolas Sarkozy s'en est allé, « mal rasé » et « de mauvaise humeur », prendre position face à la crispation israélienne devant une assemblée pro-sioniste.

L'ex-président aurait en effet déclaré que « le gouvernement israélien enferme l’État hébreux dans les murailles de Jéricho » et que « la diaspora juive et la communauté internationale doivent faire pression sur Israël pour l'obliger à reprendre les négociations avec les Palestiniens », propos qui auraient été fort mal accueillis par l'assemblée en présence (tu m'étonnes !). Nicolas Sarkozy, atlantiste par excellence, aurait certainement pu se priver de cet éclat et encaisser son chèque en tenant langue de bois. Pourtant, le voilà qui provoque ceux-là mêmes qui l'ont rémunéré afin d'affirmer une opinion qui donne à la France – dont il reste représentant au yeux de la communauté internationale – une position de relative neutralité, en tout cas non-sioniste, à l'heure où notre pays est engagé dans un conflit contre les islamistes maliens.

L'air de rien, Sarko assure au monde musulman que la France, dans son « choix malien », ne s'oppose nullement à l'Islam dans sa globalité, se veut objective et ne saurait de fait être accusée de pro-sionisme (argument sans cesse repris par les islamistes en manque d'inspiration). C'est, pour Sarkozy, une manière de protéger la France d'une opinion publique défavorable dans le monde musulman et de défendre, de fait, les intérêts français aux dépends de ses intérêts personnels (qui sera prêt à payer de nouveau cent-cinquante-mille euros pour se faire humilier en public ?).

Nicolas Sarkozy, encore jeune, certainement nanti et donc plein d'avenir en dépit de l'échec cuisant (et à mon avis mérité) qui a été le sien en 2012, commet peut-être par cet « éclat » le premier pas d'une réhabilitation. Lui qui a tant été accusé d'être vendu aux intérêts des uns et des autres (du MEDEF aux États-Unis) et de monter les uns contre les autres à des fins électorales (il l'a fait et c'était une honte), détient enfin l'occasion de se racheter aux yeux des Français en étant ce que les enjeux électoraux ne lui ont finalement jamais vraiment permis d'être : vraiment, totalement au service de son pays. Non pour dire qu'il faille à tout prix être au service de son pays, mais c'est un minimum lorsque l'on est président ou ancien président !

Alors je n'ai qu'une chose à dire à ce sujet : continuez, Monsieur Sarkozy, de dire ce que vous pensez au risque de perdre du fric ! Vous gagnerez peut-être, ENFIN, l'estime de cette France qui vous a tant méprisé !

4 commentaires:

Cachou a dit…

Que voilà un article pour le moins déconcertant ... et me voilà donc bien obligée de dire : "bravo, monsieur" (si on m'avait dit ça ! ben m.... alors !)

http://wizzz.telerama.fr/anniegehand a dit…

Je me suis souvent demandé si le pouvoir ne l'avait pas quasiment rendu fou… Serait-il en train de se ressaisir ? De là à lui redonner le pouvoir, sûrement non… les mêmes causes risquent de produire le même effet

Morelle a dit…

Surprenant en effet cette prise de position de Sarko. Il crache maintenant dans la soupe? Cela ne lui ressemble pas...En tout cas l'article analyse bien la situation.

Patatartiner a dit…

Comme quoi, prendre du recul permet parfois de mieux voir et commenter !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...