4 février 2012

Prier pour les vivants

















vers d'autres contrées
d'autres horizons
le feu maîtrisé
par tant de raison
autant de concepts
autant d'ambitions
bien trop de préceptes
trop d'abnégation

si longue est la route vers l'absolu
chemin parsemé de « si j'avais su »
insatiable quête d'intensité
espoirs obstinés, si souvent brisés
j'ai prié pour les morts en me couchant
valait-il mieux prier pour les vivants ?

à travers le ciel
tourbillon d'idées
résonne l'appel
la réalité
adieu, rêveries
bye-bye, émotions
voici un vrai lit
de vraies sensations

si longue est la route vers l'absolu
chemin parsemé de « si j'avais su »
insatiable quête d'intensité
espoirs obstinés, si souvent brisés
j'ai prié pour les morts en me couchant
il vaudrait mieux prier pour les vivants

aurons-nous le choix
d'être toujours bons
de suivre la voie
par tant de saisons ?
dans mes draps de soie
position fœtale
je cultive la foi
un songe vertical

si longue est la route vers l'absolu
chemin parsemé de « si j'avais su »
insatiable quête d'intensité
espoirs obstinés, si souvent brisés
j'ai prié pour les morts en me couchant
mais qui saura prier pour les vivants ?


(La première version de ce texte remonte à 1996, il fut à l'époque publié dans le fanzine Scrach. Il fut largement retravaillé en 2011 pour un projet musical de Gilbert Gandil et Fabienne Labanda. Ce fut pour moi un honneur que de répondre à la demande de ce grand monsieur, qui avait eu connaissance de mon travail via Fabienne. Le projet musical est malheureusement tombé à l'eau depuis mais le texte, lui, est toujours là...)

3 commentaires:

Anonyme a dit…

"Espoirs obstinés si souvent brisés"

Paradoxe de la vie, besoin de vivre d'espoirs tout en sachant qu'il est important de ne pas s'accrocher à eux pour ne pas sombrer dans le désespoir. Etre capable de renouveler sans cesse ses espoirs pour ne pas souffrir de les voir se briser. Ou alors... Vivre sans espoirs. Eteindre le futur, oublier le passé, et étreindre le présent à coeur perdu.

Olympia a dit…

très beau. je ne sais pas si je pourrai prier pour les vivants en effet. je me sens de plus en plus démunie devant ces actes de violence, de méchanceté ou de barbarie qui sont semés à tout va.

Cachou a dit…

la position fœtale sous les draps, ça me parle ! (entre autres)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...