9 novembre 2009

Délicieuse charogne...

Après mon dernier article, je parie qu'en lisant le titre vous avez pensé « oh putain le salaud, il va encore nous faire chier avec son végétarisme, à nous faire encore culpabiliser et tout ».

Et ben non ! Même pas ! (Ceci dit, vous ne perdez rien pour attendre !)

Non : la charogne en question n'est pas celle que vous bouffez tous les jours mais une jeune écrivain ou plutôt -c'est elle qui le dit- une « putasse d'artiste » qui a choisi le pseudonyme de « Charogne de Doberman ».

Pour ceux qui trouvent ça vulgaire, je ferai remarquer que c'est un nom à particule, donc assez distingué en fait.

Coline Honoré, puisque c'est son vrai nom, est en train de manger le monde sur son blog. Et elle fait bien, parce qu'elle le fait dans les règles de l'art (l'art avec un grand « a ») ! Avec cynisme et intelligence, elle démonte, déchiquète et crucifie le marasme ambiant, l'échec flagrant de la civilisation occidentale, la morbidité de la société qui nous entoure, et c'est un vrai régal !

Alors je vous vois déjà en train de ruminer comme des vaches sacrées : « oh non, merde, y'en a marre de ces écrivains amers qui crachent dans la soupe ! »

Certes...

Sauf que Coline Honoré crache son venin avec une telle jubilation, avec tant d'élégance et de flegme, et surtout avec tellement d'humour, qu'il serait vraiment dommage de s'en priver ! Il n'est pas un de ses textes qui ne m'arrache au moins deux ou trois fous-rires, et c'est alors que la noirceur se fait lumière !

Et puis aussi, Coline écrit sans fautes d'orthographe et se souvient de l'existence de ces choses exotiques nommées « conjugaison » et « accords ». Vous me direz que c'est quand même la moindre des choses pour un auteur. Je vous répondrai que vous avez raison mais qu'internet a malheureusement atteint le degré de déchéance où cela mérite d'être noté, considérant que nombre de blogueurs -indépendamment de leur éventuel talent littéraire- ont décidé de se passer de ces encombrants concepts.

Mais ce qui est vraiment bluffant, ce qui témoigne d'un talent monstrueux et (je le lui souhaite sincèrement) d'un avenir brillant dans le métier : c'est son âge ! Coline a dix-neuf ans et sa plume a la maturité, la verve d'un écrivain accompli ! À chaque lecture de ses textes, je me dis : « la $£%ù¤& !!! », parce qu'à son âge j'étais loin d'une telle qualité d'écriture. Parce que ce putain de style, cette foutue précision du langage, ce satané regard critique qu'il m'a fallu tant d'années de boulot acharné à développer, que nombre de romanciers publiés n'ont pas et n'auront jamais, Coline les a déjà acquis, à un âge où l'on fait normalement ses premières armes littéraires ! Il lui reste certes à franchir l'étape la plus difficile : celle qui consiste à passer du texte court à une véritable dramaturgie, de l'article à la nouvelle, jusqu'au roman (ou à la pièce de théâtre, ou au scénario). Mais je crois savoir qu'elle y travaille déjà et son talent est déjà tellement flagrant, saute déjà tant à la gueule du lecteur, que je ne m'inquiète pas pour elle.

Alors je vous le dis tout net : il faut la lire ! C'est radical, sans concession, étonnamment bien écrit et hilarant ! Il faut la lire et il faut l'encourager, parce que si une plume aussi prometteuse se perdait dans l'obscur marécage des putasses-d'artistes-qui-finissent-par-renoncer-à-faire-le-tapin-faute-de-clients, ce serait juste trop triste.

Son blog est accessible sur son profil Myspace, c'est à dire ici.

Allez ! Vite ! Cliquez sur le lien et cassez-vous de mon blog pour aller lire le sien, sinon c'est moi qui vous mange !

9 commentaires:

Jeronimo a dit…

Ouais, faites ce qu'il dit. C'est pour votre bien.

La fille pas sage a dit…

Très douée, et absolument délicieuse, je plussois ;-)

Sigouline a dit…

Ah comme tu vends bien tes coups de coeur, tu donnes envie de " manger " toi aussi, de manger de la belle littérature, évidemment. Je vais tenter de trouver cette demoiselle, je suis ravie de pouvoir lire différents textes écrits correctement... inutile de te dire que ( comme toi donc ) j'ai souvent les cheveux qui se dressent sur la tête ici devant, non seulement des fautes de syntaxe, mais de même des fautes de vocabulaire simple. Je mettais ça sur le compte de l'âge, mais je vois que tu es jeune et que tu as également l'amour de l'orthographe châtiée. Je ne suis donc pas tout à fait ringarde. Je profite d'ailleurs de ce passage pour te féliciter à ce sujet, tu écrit parfaitement et c'est un plaisir de te lire.

Ogur a dit…

Sans commentaires sur ses jambes ou vous êtes d'une pudeur qui vous honore ou vous avez manqué pratiquement l'essentiel :)

Valeria Pacella(PC2L) a dit…

c'est pas du tout delicieux!!!!

Shaomi a dit…

Bon, pour contredire Valeria je citerai quelques commentaires de ceux qui ont aimé, chipés sur le blog de Charogne :
"C'est pas tous les jours qu'on découvre de belles plumes comme la tienne. Pour ce qui me concerne je suis enchantée." (Sigouline)
"N'arrêtez surtout pas d'écrire, vous avez du talent et du bagou...je peux vous embrasser? voilàààà" (Manou)
"il a bien raison...ça sent le talent par ici et vu ton âge bravo...comme quoi, l'âge...." (Anama)

emmanuelle a dit…

En attendant de lire Coline, ce qui ne saurait tarder, je me suis délectée de ta plume!

Hikiko la tigresse du goulache a dit…

Sainte Marie mère de dieu et bordel de piano à queue, comme cela fait plaisir de lire de si justes et plaisantes choses sur l'exquise Charogne :-)

Chris a dit…

allez hop, j'y retourne chez la Miss! Merci Shaomi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...