2 janvier 2009

De la véritable nature des conflits

« Chez Homère, chez Tolstoï, la guerre possédait un sens tout à fait intelligible : on se battait pour la belle Hélène ou pour la Russie. (…) Mais quel est donc le moteur d’une guerre si ce n’est ni Hélène ni la patrie ? La simple force voulant s’affirmer comme force ? Cette « volonté de volonté » dont parlera plus tard Heidegger ? Pourtant, n’a-t-elle pas été derrière toutes les guerres depuis toujours ? Si, bien entendu. (…) Pourquoi l’Allemagne hier, la Russie aujourd’hui veulent-elles dominer le monde ? Pour être plus riches ? Plus heureuses ? Non. L’agressivité de la force est parfaitement désintéressée ; immotivée ; elle ne veut que son vouloir ; elle est le pur irrationnel. »

Milan Kundera, L’art du roman.

Ramenée d’un niveau global, politique, à un niveau personnel, cette citation de Milan Kundera me semble illustrer parfaitement la nature des conflits entre individus : familiaux, en couple, entre collègues, entre voisins ou entre ivrognes dans les ruelles sombres. Rétroactivement il m’apparaît qu’il ne se cachait pas autre chose derrière tous les conflits dont j’ai, au cours de ma vie, été acteur ou témoin. À bien y réfléchir alors, derrière toutes les raisons, les excuses que l’on s’invente pour déclencher une engueulade, il convient de se souvenir qu’il ne s’agit en fait que d’un désir de domination, de démonstration de force et donc d’ego. Garder cela en tête peut être un moyen d’éviter de se laisser entraîner dans la spirale de la discorde. Car sans toutes les bonnes raisons que l’on se trouve pour justifier l’agression et/ou la réponse à l’agression, ne se sentirait-on pas ridicule, bête, vain, si l’on admettait qu’il ne s’agit en fait que d’affirmer sa volonté sur celle de l’autre ? Sans raison. Par pur principe. Par pur désir d’être « le plus fort. » Nous sommes, en fait, infantiles et risibles à chaque fois que nous nous laissons entraîner dans un conflit.

Bonne année à tous !

4 commentaires:

réalisé par Lan Prima a dit…

On est des hommes et donc prédateurs par nature : se plier comme un roseau, fuir, se faire plus petit que l'on est, ou dormir sont des moyens. Bonne année 2009.

Ivan a dit…

"Des causes lamentables de la guerre et du devoir de tous de lutter pour la paix", causerie donnée par Abdu'l-Bahá à Paris, en 1911, en référence à l'invasion de la Libye par l'Italie...

"J'espère que vous êtes tous heureux et en excellente santé. Pour ma part, je ne suis pas heureux mais bien triste. Les nouvelles de la bataille de Bengazi me désolent.
Je suis étonné de la sauvagerie humaine qui existe encore de nos jours. Comment se peut-il que des hommes se battent du matin jusqu'au soir, s'entre-tuant et répandant le sang de leurs semblables ? Et dans quel but ? Pour s'emparer d'une portion de terre ! Même les animaux ont un motif immédiat et plus rationnel lorsqu'ils s'attaquent et se battent.
Quelle terrible chose de voir que les hommes, créatures supérieures, puissent s'abaisser à massacrer leurs semblables ou à les réduire à la misère pour la possession d'un morceau de terre. Les êtres les plus élevés de la création combattent pour s'emparer de la matière sous sa forme la plus basse: la terre.
La terre n'appartient pas à un seul peuple mais à tous.
Cette planète n'est pas la demeure de l'homme mais sa tombe. C'est donc pour leurs tombes que ces hommes s'affrontent. Il n'y a rien de plus horrible en ce monde que la tombe, l'abri du corps de l'homme en décomposition. Si grand que soit le conquérant, et quel que soit le nombre de pays qu'il réduise en esclavage, il ne peut jamais garder aucune partie de ces terres dévastées si ce n'est cette portion minuscule: sa tombe.
Lorsqu'un agrandissement territorial s'avère nécessaire à l'amélioration des conditions de vie d'un peuple, aux fins de répandre la civilisation (par exemple substituer des lois justes à des coutumes brutales), il devrait assurément être possible d'acquérir d'une manière pacifique ce territoire indispensable.
Mais la guerre est faite pour satisfaire l'ambition des hommes; pour le profit du gain matériel de quelques-uns, une misère terrible s'abat sur d'innombrables foyers, brisant le coeur de centaines d'hommes et de femmes.
Combien de veuves pleurent leurs maris, que d'histoires de sauvages cruautés ne devons-nous pas entendre ! Combien de petits enfants orphelins pleurent leurs pères disparus ! Combien de femmes versent des larmes sur leurs fils massacrés ! Il n'est rien de si terrible et de si déchirant qu'une explosion de sauvagerie humaine.
Je vous charge tous de concentrer, chacun pour sa part, toutes vos pensées et votre coeur sur l'amour et l'unité. A une pensée de guerre, opposez une plus forte pensée de paix. Une pensée de haine doit être détruite par une puissante pensée d'amour. Les pensées de guerre détruisent toute harmonie, tout bien-être, tout repos et toute satisfaction. Les pensées d'amour créent la fraternité, la paix, l'amitié et le bonheur.
Tandis que les soldats du monde tirent leurs épées pour tuer, les soldats de Dieu se serrent la main. Puisse ainsi disparaître toute la barbarie de l'homme par la grâce de Dieu, inspirant les coeurs purs et les âmes sincères.
Ne croyez pas que la paix mondiale soit un idéal impossible à atteindre. Rien n'est impossible à la bienveillance de Dieu. Si, de tout votre coeur, vous souhaitez pratiquer l'amitié envers toutes les races de la terre, votre idée spirituelle et positive se propagera; cette aspiration deviendra celle des autres et s'intensifiera de plus en plus jusqu'à toucher l'esprit de tous les hommes.
Ne désespérez pas ! Travaillez avec constance ! La sincérité et l'amour vaincront la haine. Que d'événements apparemment impossibles sont en train de se réaliser de nos jours ! Que votre visage se tourne avec persévérance vers la Lumière du monde.
Montrez-vous amical pour tout le monde: "L'amour est le souffle de l'Esprit saint dans le coeur de l'homme. "
Ne vous découragez pas ! Dieu n'abandonne jamais ses enfants qui luttent, travaillent et prient. Que votre coeur soit rempli du désir ardent de voir régner la tranquillité et l'harmonie dans ce monde en guerre. Ainsi vos efforts seront couronnés de succès et, avec la fraternité universelle, le royaume de Dieu s'établira dans la paix et la bonne volonté.
Aujourd'hui, dans cette pièce, les représentants de bien des nations, Français, Américains, Anglais, Allemands, Italiens, tous frères et soeurs, se trouvent réunis dans l'amitié et l'harmonie. Que cette assemblée soit un signe avant-coureur de ce qui se passera dans ce monde, quand tous les enfants de Dieu comprendront qu'ils sont les feuilles d'un même arbre, les fleurs d'un même jardin, les gouttes d'eau d'un seul océan et les fils et filles d'un même Père dont le nom est Amour.

La Foi bahá'íe en France

Il ne tient qu'à vous de devenir acteur de la paix !

Bonne année civile 2009 !

réalisé par Lan Prima a dit…

Tiens je n'avais pas vu ce message. J'ai fait un tour sur le site de cette foi Baha'ie. Certes le sujet religieux est très délicat à en parler. A mes habitudes, je parles de Jesus qui oeuvrait pour la paix et qui après sa mort... Mais je vais mettre mon cynisme de côté. En connaissance de cause, il vaut mieux éviter de parler de religion, ou du moins n'en discuter que sur un aspect purement politique et de ses conséquences et le minimum serait de respecter religions qu'elles soient païennes, monothéistes, polythéistes ou non religions des autres. Le bien et le mal se trouvent partout.

réalisé par Lan Prima a dit…

Le bien et/ou le mal est partout. C'est ce que je voulais écrire plus exactement.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...