23 novembre 2008

Ganesh, version 1

Ganesh est un projet de bande dessinée dont existent trois prototypes, les deux premiers ayant été illustrés par mon ami Jérôme Dupré La Tour. Ceci est la première version, réalisée en 2005. il devait s'agir de trois albums de 46 pages, le scénario du premier ayant été écrit dans son intégralité.

La genèse du projet remonte au début de cette même année 2005 : nourri par les bandes dessinées
Howard The Duck de Steve Gerber et Vext de Keith Giffen, j'avais voulu travailler sur un personnage en décalage, un freak perdu dans l'enfer d'une grande ville contemporaine. L'idée d'utiliser le dieu Ganesh m'avait été insufflée quelques années plus tôt par la pochette du 1er album de Tabla Beat Science : j'avais envie depuis longtemps de donner vie à ce petit Ganesh en baskets...

La première version de
Ganesh était traitée sur un ton assez léger, dans l'idée d'une BD tout public mélangeant humour et aventures fantastiques. Le pitch de base des trois versions reste le même : un petit bonhomme avec une tête d'éléphant se retrouve perdu dans le Londres contemporain, amnésique et sans aucune idée de son identité. Très vite, il rencontre Ayanna, une jeune Anglaise d'origine indienne qui vit seule avec sa mère, Patricia. Un petit groupe se constitue rapidement autour de Ganesh, constitué des deux femmes, de Pooja (une étudiante indienne qui s'enivre de la démesure de Londres) et de Brian (le meilleur ami d'Ayanna, un jeune homme bien anglais). Pour certains, Ganesh est le Dieu réincarné. Pour d'autres, il n'est qu'un handicapé, malformé. Pour la plupart des gens, il n'est qu'un enfant avec un masque. Perdu au milieu de ces interprétations de lui-même, dont aucune ne lui convient ni ne lui correspond jamais vraiment, Ganesh doit faire son chemin dans la société moderne, trouver un travail et surtout donner un sens à son existence, puis échapper aux griffes du Dr. Puri, qui dirige une secte pseudo-hindouïste et qui tente de le manipuler pour convertir de nouveaux adeptes. Dans cette première version, la divinité de Ganesh est finalement admise, et il réalise qu'il est ici pour démanteler les plans du démon Râvana (grand méchant du Ramayana), revenu prendre sa revanche sur l'humanité et travaillant à notre destruction avec la complicité de politiciens et d'hommes d'affaires véreux.

La critique de la société occidentale était soft dans cette première version (elle sera un peu plus mordante dans les suivantes), mais elle restait au cœur du propos. Les personnages d'Ayanna et de Patricia furent inspirés avec tendresse par l'une de mes grandes histoires d'amour et sa maman, occasion pour moi de mettre en scène les contradictions d'une femme arrachée à sa culture et d'une jeune fille qui a grandi dans un monde tout en étant élevée dans les valeurs d'un autre. Occasion également d'exprimer mon affection profonde pour la culture indienne et tout ce qu'elle a à nous apporter.

Cette première version sut retenir l'attention de Corinne Bertrand, qui dirigeait alors la collection
Expresso chez Dupuis. Corinne quitta peu après son poste, pour finalement reprendre la collection Quadrants, chez Soleil. En dépit de ces turbulences dans sa carrière, Corinne sut prendre le temps de nous accompagner avec patience et bienveillance sur l'évolution d'un projet qui, comme je vous le disais, devait mûrir et revêtir plusieurs formes. Mais je reviendrai là-dessus dans quelques temps, lorsque je posterai les planches de la deuxième version. Même si le projet ne fut finalement pas signé, faute de trouver la maturité, la forme définitive, qu'y cherchait Corinne, nos échanges avec elle furent riches et constructifs ! Un grand merci à elle pour le temps qu'elle nous a alors consacré, et surtout à Jérôme pour avoir su à deux reprises donner forme à ce projet.

Je vous laisse à la lecture des planches réalisées et esquissées pour le dossier éditeur (il vous suffit de cliquer dessus pour les agrandir). J'espère de tout cœur que ce début vous donnera l'eau à la bouche.

Prototype de couverture #1 :

























Prototype de couverture #2 :


























Pages 1-5, finalisées :



























































































































Pages 6-12, esquissées :










































































Pour explication, cette page introduisait Râvana et ses deux tueuses bisexuelles (on ne voit pas très bien les personnages sur cette esquisse) :

























Retour à Ganesh, qui s'aventure dans les rues de Londres :

















































Où l'on rencontre Brian, le meilleur ami d'Ayanna :

























Quelques recherches de personnages, à présent. Tout d'abord, Râvana et ses deux tueuses bisexuelles :

























Ganesh et ses amis :













Quelques autres personnages :
























Et, pour finir en beauté, Ganesh au milieu des
freaks de Camden :

6 commentaires:

Manon a dit…

Toi

zefée a dit…

Joli départ (pour la couverture, jpréfère la number 1)

nicolasmanenti a dit…

OUAH
super boulot!!!
t´as trouvé un éditeur?

je suis épaté!

nico

Antho a dit…

Ganeshophile...

Priya Goel a dit…

Wheres God Ganesh when I need him hehe....

Stephanie Plume a dit…

je viens de faire une petite immersion dans tes projets bds passés....
mais quel boulot dis...

ps: si un jour la version 3 aboutit, dis moi, je l’achèterai
ça donne envie de lire la suite tes extraits ;)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...